Severstal vend ses deux sites américains pour 2,3 milliards de dollars

Le sidérurgiste russe Severstal a annoncé la cession de ses activités aux États-Unis à deux sociétés américaines, AK Steel et Steel Dynamics, pour un total de 2,3 milliards de dollars. Les deux unités concernées, les principales du groupe hors de Russie, se situent l’une à Dearborn, dans le Michigan, au coeur de l’industrie automobile américaine, et l’autre à Colombus (Mississippi), a précisé Severstal dans un communiqué. Le groupe russe espère boucler la vente d’ici à la fin de l’année.

AK Steel va reprendre le site de Dearborn, autrefois filiale du constructeur automobile Ford, et Steel Dynamics celui de Colombus, une unité de haute technologie lancée par Severstal en 2005.

Dans un communiqué distinct, AK Steel a précisé que les actifs qu’il achetait représentent 700 millions de dollars. Le groupe américain a souligné que l’unité de Dearborn se situait à proximité de nombre de ses clients et que l’acquisition permettrait des synergies représentant 50 millions de dollars par an.

L’opération "libère une valeur importante pour les actionnaires de Severstal", a souligné le directeur général et propriétaire du groupe russe, Alexeï Mordachov.

Le sidérurgiste, qui souffre comme ses concurrents des difficultés du marché de l’acier, avec des faibles prix et une demande morose, a vu son bénéfice net plonger de près de 90 % en 2013. Il avait lancé le processus de vente dès la fin de l’an dernier.

Selon une source anonyme au sein du groupe citée par le quotidien russe Vedomosti, Severstal avait dépensé au total 4,5 milliards de dollars pour l’acquisition et la modernisation de ces actifs, qui lui ont causé des pertes dépassant 200 millions de dollars en dix ans.

Le quotidien russe Kommersant relève par ailleurs que Severstal présente "plus de risques que les autres producteurs métallurgistes russes de tomber sous le coup de sanctions" américaines liées à la crise ukrainienne. M. Mordachov est en effet actionnaire de la banque Rossiya déjà sur la liste des sociétés visées par les États-Unis. (AFP 21/7/14)

Juliette Rodrigues