Selon les données de l’AEB (Association des Affaires ...

Selon les données de l’AEB (Association des Affaires Européennes), les ventes de véhicules légers sur le marché russe ont reculé 37,9 % en février, à 128 298 unités, portant le volume pour les deux premiers mois de l’année à 243 826 unités, en recul de 32,1 %. Les ventes de Renault, notamment, ont diminué de 45,6 % le mois dernier, à 9 100 unités, et de 39,5 % sur deux mois, à 17 909 unités. Celles de PSA Peugeot Citroën ont chuté de 83,3 % en février (à 757 unités), avec un repli de 84 % pour Peugeot (à 377 unités) et de 82,7 % pour Citroën (à 380 unités). Lada est resté numéro un sur le marché russe en février, avec 23 639 immatriculations (- 23 %), suivi de Hyundai (13 233, - 5 %) et de Kia (12 563, - 6 %). "Les prochains mois vont être extrêmement difficiles et nous n’avons pas encore touché le fond", a annoncé Joerg Schreiber, responsable du comité automobile de l’AEB. M. Schreiber souligne que le tandem Hyundai-Kia a détrôné le groupe AvtoVAZ en février. "Les Coréens n’ont pas augmenté leurs prix et en ont profité", a expliqué le responsable d’un constructeur occidental ayant souhaité garder l’anonymat. "Les Européens ont vu leur part de marché baisser significativement. Nous n’avons pas encore trouvé le point d’équilibre entre la rentabilité de chaque voiture et le volume qu’on vend", a-t-il ajouté. (COMMUNIQUE AEB)

Juliette Rodrigues