Selon le Wall Street Journal, qui cite des...

Selon le Wall Street Journal, qui cite des sources proches du dossier, Takata envisage de placer sa filiale américaine sous la protection de la loi sur les faillites. Le groupe pourrait aussi mettre en oeuvre cette procédure au Japon. Aucune décision n’a été prise pour le moment et les discussions se poursuivent avec les différentes parties concernées, a réagi Takata. (AFP)

Juliette Rodrigues