Seat va quitter le marché russe en janvier

Seat va quitter le marché russe début 2015 en raison de la chute de ses ventes dans un contexte économique difficile, a indiqué le quotidien Kommersant. "Seat va cesser ses ventes en Russie à partir du 1er janvier 2015", a annoncé le journal, citant des sources anonymes au sein de l'entreprise. "Cela s'explique par la situation économique générale et les variations des cours de la monnaie russe".

La Russie, dont l'économie est plombée par une série de sanctions occidentales et dont la monnaie a perdu un quart de sa valeur face à l'euro depuis le début de l'année, connaît en outre une importante chute de son marché automobile (baisse supérieure à 20 % en juillet, août et septembre). Cette chute s'est prolongée en octobre, mais à un rythme plus modéré (- 9,9 %), grâce notamment à un programme gouvernemental de prime à la casse.

Les ventes de Seat en Russie ont reculé de 57 % sur les dix premiers mois de l'année. "Les réticences de la direction de l'entreprise à investir pour produire localement et la dévaluation du rouble ont rendu les importations non rentables", explique le Kommersant.

Les grands constructeurs ont investi ces dernières années massivement dans le marché russe, qui était devenu en 2012 le 2ème en Europe après l'Allemagne, estimant alors qu'il pourrait devenir le premier à moyen terme. Ils reconnaissent cependant qu'à court terme l'horizon est nettement assombri par les tensions entre Moscou et les pays occidentaux. (AFP 17/11/14)

Juliette Rodrigues