Scandale Volkswagen : un deuxième logiciel est en ligne de mire

Dans le cadre du scandale de manipulation des émissions qui touche le groupe Volkswagen, l’EPA (Agence américaine pour la protection de l’environnement) a désormais en ligne de mire un second logiciel qui pourrait avoir une influence sur les émissions de gaz polluants des modèles diesel du groupe allemand.Ce logiciel serait installé sur les modèles diesel qui ne sont pas encore sur le marché. Baptisé Auxiliary Emissions Control Device (AECD), ce logiciel de contrôle des émissions polluantes interviendrait lors de la phase de démarrage du système de traitement des rejets polluants. En effet, selon la température, la vitesse du véhicule, le nombre de tours, la vitesse enclenchée, le logiciel peut éteindre le système de contrôle des émissions.La procédure d'homologation des modèles diesel de l'année modèle 2016 a été suspendue le temps que ce logiciel soit testé par l'EPA (cf. revue de presse du 8/10/15).L'EPA a déclaré qu'il lui fallait désormais étudier la nature et le but de ce dispositif. Il n'est pas encore établi s'il s'agit d'un moyen légal de contrôle des émissions ou d'un nouveau logiciel illégal pour les manipuler.En effet, les logiciels de contrôle des émissions ne sont pas en soi illégaux, mais doivent être signalés aux autorités de contrôle, afin qu'elles adaptent leurs tests pour mesurer les émissions de polluants.L'existence de ce second logiciel a été révélée lors de l'audition de Michael Horn, le président de Volkswagen of America, devant le Congrès (cf. revues de presse des 8 et 9/10/15). (HANDELSBLATT, SPIEGEL 10/10/15, BLOOMBERG 11/10/15, ECHOS, AUTOMOTIVE NEWS 12/10/15)

Cindy Lavrut