Saint-Gobain table sur une nouvelle amélioration de son résultat d'exploitation en 2015

Saint-Gobain a annoncé une hausse de 2,2 % de son chiffre d’affaires en 2014 à données comparables, à 41,05 milliards d'euros, pour un résultat net (part du groupe) en hausse de 60 %, à 953 millions d'euros. Le résultat d'exploitation a augmenté de 7 %, à 2,8 milliards d'euros, à structure et taux de change comparables (hors Veralia North America, cédé).

Sur le plan opérationnel, "toutes les activités du groupe ont connu une croissance interne positive en 2014", et parmi ses quatre zones géographiques, seule la France n'a pas progressé, enregistrant un recul de 1,3 %.

Globalement, la marge d'exploitation s'est améliorée, passant de 6,6 à 6,8 % du chiffre d'affaires, soutenue par les efforts de réduction de coûts.

"L’année 2014 a confirmé l’amélioration des résultats du groupe malgré un contexte macroéconomique difficile en France et incertain en Allemagne. Les autres zones géographiques ont enregistré un bon niveau de croissance. Nous avons partout poursuivi nos efforts d’adaptation des coûts", a indiqué Pierre-André de Chalendar, président-directeur Général de Saint-Gobain.

"Cette année, le Groupe a engagé une évolution importante de son portefeuille d’activités. Le projet d’acquisition du contrôle de Sika et le lancement d’un processus concurrentiel de mise en vente de Verallia marquent l’accélération de la mise en oeuvre de la stratégie énoncée en novembre 2013", a-t-il ajouté.

Pour 2015, Saint-Gobain devrait bénéficier de la poursuite de la bonne tenue dynamique aux Etats-Unis, ainsi qu'en Asie et dans les pays émergents. En Europe occidentale, la reprise sera freinée par le recul de la France, a indiqué le groupe. (COMMUNIQUE SAINT-GOBAIN 25/2/15, ECHOS 26/2/15)

Juliette Rodrigues