Saint-Gobain confirme ses priorités et ses objectifs pour 2015

Saint-Gobain a confirmé ses objectifs pour l’année 2015 après un premier trimestre qui a vu un léger tassement des ventes, en gardant le cap sur la réduction des coûts et le projet de prise de contrôle du suisse Sika. Saint-Gobain table sur une reprise progressive en Europe de l’Ouest, freinée toutefois par la France, ainsi que sur une progression en Amérique du Nord et sur des marchés asiatiques et émergents encore bien orientés.

Le chiffre d’affaires au premier trimestre s’est établi à 9,86 milliards d’euros, en repli de 0,2 %. A périmètre et changes constants, la croissance organique est en baisse de 1,2 %, a précisé le groupe. Les ventes ont notamment pâti d’un effet de comparaison élevé par rapport à un premier trimestre 2014 qui avait profité de conditions météo particulièrement favorables en Europe. Les volumes sont ainsi ressortis en recul de 1,5 %. "Les chiffres du premier trimestre sont en ligne avec nos prévisions, compte tenu de la base de comparaison difficile", a observé Pierre-André de Chalendar, président-directeur général de Saint-Gobain.

M. de Chalendar anticipe pour le reste de l'année une "amélioration progressive", notamment en Allemagne et aux Etats-Unis tandis que "les marchés de la construction en France resteront difficiles en 2015", estime-t-il. "Dans ce contexte, et grâce à la poursuite du programme de réduction des coûts, nous confirmons notre objectif d'une nouvelle amélioration du résultat d'exploitation à structure et taux de change comparables", poursuit-il. Saint-Gobain a également maintenu son objectif de "maintien d'un autofinancement libre élevé".

Le groupe a également réaffirmé comme priorité "la poursuite du projet d'acquisition de Sika" ainsi que "la cession de Verallia, qui se poursuit selon les prévisions avec des offres attendues pour le deuxième trimestre 2015".

Sur le premier trimestre, les différents pôles d'activité ont connu des résultats contrastés. La distribution pour le bâtiment, qui pèse pour plus de 40 % des ventes, était en recul de 2,6 % à périmètre et changes comparables. La même tendance valait pour les produits de construction, en baisse de 3 %, tandis que les matériaux innovants progressaient de 2 %, soutenus notamment par le vitrage automobile.

Par grandes zones géographiques, la France - qui pèse pour un peu moins de 30 % des ventes - a reculé de 4,7 % (toujours en données comparables), affectée par la détérioration du marché de la construction. Les autres pays d'Europe occidentale ont progressé de 0,9 %, malgré le recul de l'Allemagne. L'Amérique du Nord s'est repliée de près de 10 %, affectée par les produits d'extérieur et les céramiques.

Mais Saint-Gobain continue de tabler sur une amélioration en Europe et en Amérique du Nord et sur un bon niveau de croissance en Asie et dans les pays émergents. Dans ce contexte, le groupe a réaffirmé ses priorités d'action, et notamment l'augmentation de ses prix de vente et le programme de réduction de coûts de 400 millions d'euros par rapport à 2014. (COMMUNIQUE SAINT-GOBAIN, REUTERS, AFP 28/4/15)

Juliette Rodrigues