Saab est de nouveau au bord de la faillite

Trois ans après avoir été repris par NEVS (National Electric Vehicle Sweden), le constructeur suédois est de nouveau au bord de la faillite. En effet, NEVS (détenu par la ville de Qingdao et par le groupe chinois National Modern Energy Holding) est en cessation de paiement depuis le 12 août.

Ce scénario était craint par les salariés de Trollhätan (siège du constructeur), le projet de NEVS de développer une gamme de véhicules électriques pour le marché chinois n'ayant pas eu de succès.

Le tribunal suédois de Vänersborg a fixé au 18 septembre la date de l'audience visant à fixer le sort de NEVS.

Malgré ses 50 millions de couronnes suédoises de dettes (5,4 millions d'euros) auprès de ses fournisseurs, NEVS continue à payer les salaires des employés de Saab, a précisé le tribunal. (FIGARO, AFP 12/8/14)

La notification de cessation de paiement, déposée par le fournisseur LaboTest, aurait été retirée le 13 août, offrant un répit à NEVS et Saab. (AFP 13/8/14)

Cindy Lavrut