Saab bénéficie d'un délai supplémentaire pour se restructurer

Saab bénéficie d’un délai supplémentaire pour se restructurer. En effet, le tribunal de Vänersborg a accordé à sa maison mère NEVS (National Electric Vehicle Sweden) jusqu’au 29 novembre pour mettre en place son plan de redressement.

Saab a présenté son plan de redressement le mercredi 8 octobre et doit donc désormais le mettre en place.

NEVS doit près de 500 millions de couronnes suédoises (55 millions d'euros) à ses créanciers, dette qu'il doit rembourser dans le cadre de sa restructuration.

Le plan de redressement prévoirait une coopération avec deux grands constructeurs, a indiqué Matthias Bergman, directeur général de NEVS.

La production d'automobiles Saab à Trollhättan est arrêtée depuis le mois de mai et le constructeur a dû supprimer 155 emplois en septembre (sur un effectif total de 550 salariés). (AUTOMOBILWOCHE 8/10/14)

Cindy Lavrut