Saab a annoncé qu'il allait supprimer jusqu'à 200 postes

Saab a annoncé qu’il allait supprimer jusqu’à 200 postes soit plus d’un tiers de ses effectifs. National Electric Vehicle Sweden (NEVS), le propriétaire de la marque suédoise, a indiqué qu’il prenait cette décision « pour cause de manque de travail », la production étant à l’arrêt à Trollhätan.La production sur ce site a été arrêtée à la fin du mois de mai, NEVS s'étant déclaré en cessation de paiement.« Les licenciements interviendront en septembre, afin de réduire les coûts de l'entreprise dans le cadre du redressement judiciaire », a précisé NEVS dans un communiqué.Si les négociations avec d'éventuels nouveaux investisseurs aboutissent, Saab pourra reprendre la production avec les 350 salariés restants. Selon les médias suédois, NEVS (qui appartient à 78 % au groupe chinois National Modern Energy Holdings et à 22 % à la ville de Qingdao), chercherait à attirer les investissements de Mahindra et de Dongfeng.NEVS, qui doit quelque 400 millions de couronnes suédoises (43 millions d'euros) à ses créanciers, devrait présenter un nouveau plan de redressement le 8 octobre. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, HANDELSBLATT, SPIEGEL 24/9/14, WALL STREET JOURNAL 25/9/14)

Cindy Lavrut