Reprise du travail dans l'usine Michelin de Joué-lès-Tours

Le travail a repris le 21 octobre dans l'usine Michelin de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire), après un blocus de deux semaines provoqué par un désaccord sur le Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) prévoyant 726 suppressions de postes. Malgré la reprise du travail, des employés ont toutefois été invités à retourner chez eux dans l'attente de la reconstitution des stocks. « Nous espérons reprendre un rythme normal de production dès mercredi », a indiqué à l'AFP (21/10/13) une porte-parole du manufacturier.

La direction de Michelin indique avoir consenti un élargissement des mesures d'âge jusqu'aux salariés nés avant 1958, ce qui touche 360 employés, au lieu de 250 au début des négociations en septembre.

En juin dernier, Michelin avait annoncé l'arrêt de la production de pneus poids-lourds à Joué-lès-Tours et le transfert de l'activité vers La Roche-sur-Yon, entraînant un PSE de 726 postes sur 926. Le 1er octobre, le manufacturier a proposé l'implantation à Tours d'un centre de services aux transporteurs, qui créerait 40 emplois l'an prochain et 200 d'ici à 2019.

Alexandra Frutos