Renault veut rendre l’hybridation abordable dès le segment B

Renault a invité la presse automobile européenne à essayer sa voiture-concept hybride Eolab sur le circuit du Ceram, à Mortefontaine. Le démarrage du modèle de 955 kg se fait avec le moteur électrique de 50 kW, qui dispose d’une autonomie réelle de l’ordre de 45 km, avec ses 100 kg de batterie d’une capacité de 6 kWh (contre 4,4 kWh pour la Prius et 22 kWh pour la Zoé). A partir de 70 km/h, le moteur à 3 cylindres 1.0 de 57 kW (78 ch), moteur existant légèrement modifié, se met en route et vient combiner sa puissance à celle de l’organe électrique. « Ce qui est vraiment nouveau, c’est la compacité et la simplicité de notre système hybride, qui le rend accessible en prix et en taille à des véhicules du segment B. La finalité est en effet d’arriver au même prix que l’équivalent diesel, sans les batteries qui pourraient être proposées en location », indique Nicolas Fremau, expert hybride chez Renault. (Autoactu.com)

Alexandra Frutos