Renault va proposer une mensualisation de l’entretien des véhicules d’occasion

Philippe Peigney, directeur qualité et services de Renault France, a annoncé que la marque proposerait à partir de septembre une offre de contrats d’entretien dédiée aux véhicules d’occasion. Concrètement, les acquéreurs d’un modèle d’occasion pourront souscrire un contrat sur deux ou trois ans qui leur permettra de bénéficier d’une révision constructeur par an, en échange du paiement d’une mensualité. L’offre démarrera à partir de 10 euros par mois, a indiqué le dirigeant.

Un peu plus d’un an après avoir lancé sa nouvelle offre de contrats d’entretien pour les véhicules neufs (avec des tarifs réduits de 30 % en moyenne par rapport à l’ancienne offre), Renault enregistre un taux de pénétration de 20 % sur ses ventes de voitures particulières. Par ailleurs, un véhicule neuf sur trois est vendu avec une extension de garantie. « 50% de nos véhicules sont donc vendus avec un contrat de service (extension de garantie ou contrat d’entretien) », se félicite M. Peigney.

Le dirigeant estime que la baisse structurelle du marché de l’après-vente nécessite une refonte du modèle économique du système de distribution de la marque. « Nous devons faire évoluer le modèle en commençant par réduire les frais de structure du réseau pour faire baisser les prix de la main d’?uvre et des pièces », indique-t-il.

La réduction des frais de structure, qui devraient selon lui être d’au moins 20 %, doit d’abord passer par une réduction des surfaces et des opérateurs en après-vente. La refonte du modèle doit également passer par une réorganisation globale de l’après-vente dans le réseau en favorisant les « flux courts ». En d’autres termes, l’idée est de séparer et d’organiser davantage les opérations d’entretien et de carrosserie rapide. Cette « réorganisation » fait partie du nouveau référentiel après-vente que Renault devrait présenter d’ici à la fin de l’année, croit savoir AUTOACTU.COM (20/6/13).

Alexandra Frutos