Renault va produire un véhicule métis en Chine

« Nous allons produire un « crossover » (véhicule métis) compact en Chine. Il s'agira d'un tout nouveau modèle mondial développé au Technocentre de Guyancourt », explique Jacques Daniel, responsable du projet Chine de Renault, dans un entretien accordé à LATRIBUNE.FR (6/6/14). « Ce modèle sera un peu plus gros que l'actuel Koleos et nous le produirons avec un taux d'intégration locale de 85 % ». Ce modèle « arrivera en Chine avec un léger décalage par rapport à la version européenne ». « Nous démarrons actuellement la construction des bâtiments de l'usine d'assemblage et de moteurs », souligne-t-il par ailleurs.

Les capacités de production du site, situé à Wuhan, - sont « de 150 000 véhicules annuels et de 80 000 moteurs ». Mais nous avons la « place pour faire 300 000, voire 450 000 unités ». La « production de série des véhicules démarrera au premier semestre 2016 », explique M. Daniel. L'investissement avec Dongfeng se monte à « un peu moins d'un milliard d'euros à partager à 50-50 », ajoute-t-il.

« Nous apporterons une offre différente, celle des voitures à vivre », assure M. Daniel. « C'est un marché en croissance, les positions ne sont pas établies. Il n'y a donc pas de handicap à arriver après ». Renault vise « 600 000 ventes annuelles en Chine » à terme, avec « d'autres véhicules complémentaires », souligne-t-il.

Alexandra Frutos