Renault trouve de nouveaux débouchés pour ses usines mécaniques

A travers ses alliances et partenariats, Renault trouve de nouveaux débouchés pour ses usines mécaniques françaises. En 2012, il a ainsi livré 388 000 moteurs à des partenaires tiers, soit 13 % de sa production, contre 348 000 en 2011 et seulement 160 000 en 2007. La montée en charge est similaire dans les boîtes de vitesses : Renault en a livré 970 000 en 2012, niveau qui a plus que doublé par rapport à 2006. Cette croissance est directement liée à la montée en puissance des synergies avec Nissan, à qui Renault fournit des moteurs diesel (272 000 en 2012) et des boîtes de vitesses manuelles.

Renault fournit par ailleurs des moteurs à General Motors pour les marques Opel et Vauxhall, ainsi qu’à Daimler pour les Mercedes Classe A et Citan. (ECHOS 27/3/13)

Alexandra Frutos