Renault signe avec Dongfeng la création de leur coentreprise en Chine

Renault a signé aujourd’hui à Wuhan l'accord lançant sa coentreprise avec Dongfeng. « Notre coentreprise est un rapprochement stratégique, car Dongfeng a une incomparable connaissance du marché chinois », ce qui permettra à Renault « d'explorer de nouvelles frontières », a indiqué Carlos Ghosn, président du groupe français.

Les deux partenaires possèderont chacun 50 % des parts de la nouvelle entité, fruit d'un investissement commun de 7,76 milliards de yuans (932 millions d'euros), qui devrait commencer sa production en 2016 et fabriquer quelque 150 000 voitures par an. Dans un premier temps, la coentreprise produira des tout terrain de loisir, mais à terme, les deux groupes projettent de développer de nouvelles technologies pour des voitures électriques et hybrides, et d’en produire pour les acheteurs chinois.

« La Chine a le plus gros potentiel de croissance » et, « parmi les plus grosses opportunités, il y a le développement de véhicules à faibles émissions, créneau sur lequel Renault est leader en Europe », a souligné M. Ghosn lors d'une conférence de presse. « Des régulations plus strictes sont émises par les autorités chinoises pour améliorer la qualité de l'air [...] et nous pouvons apporter notre contribution », a-t-il assuré. (AFP, COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT 16/12/13)

Alexandra Frutos