Renault s’attend à une baisse de 2 % du marché automobile turc en 2014

Le marché automobile turc devrait baisser de 2 % en 2014, à 800 000 unités, en raison de la faiblesse de la livre turque (sur les six derniers mois, la valeur de la devise a reculé de 8 % par rapport au dollar et de 13,5 % par rapport à l'euro), qui rend plus coûteuse l’importation de voitures, et d’une volonté gouvernementale de ralentir le crédit automobile, a déclaré Ibrahim Aybar, directeur général de Renault Mais, la division commerciale de Renault en Turquie.

« Les mois de novembre et de décembre sont généralement les plus porteurs pour les ventes de voitures et les achats [pendant cette période] pourraient aider le marché à atteindre les 810 000-820 000 unités d'ici à la fin de cette année », a indiqué M. Aybar.

Sur les dix premiers mois de 2013, le nombre de voitures neuves vendues en Turquie s'est établi à 644 359 unités, en hausse de 9,1 %. En 2012, le marché automobile turc avait atteint 777 761 unités.

Renault détient une part de marché de 16 % en Turquie ; il a vendu plus de 100 000 voitures sur le marché turc sur les dix premiers mois de l’année, d’après Jato Dynamics.

M. Aybar a par ailleurs souligné que l’évolution de la livre turque sur le marché des changes n'avait pas encore été répercutée sur les prix de vente en raison de la concurrence que se livrent les constructeurs, mais que cela risquait d'être le cas au premier trimestre de 2014. (REUTERS 25/11/13, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 26/11/13)

Alexandra Frutos