Renault propose un panier de pièces à prix déstocké sur la Mégane II

Sur la Mégane II, Renault a élaboré un panier de pièces (capot, ailes, etc.) affichant des prix 20 % à 35 % inférieurs aux tarifs catalogue. S’il est concluant, ce test de prix rabotés pourrait être étendu à d’autres modèles vieillissants de la marque.

Cette opération a plusieurs objectifs. Tout d’abord, Renault cherche à déstocker des pièces qui pèsent lourd pour lui. S’il est tenu de stocker 200 000 références de produits, il réalise 96 % des 1,5 milliard d’euros de ventes en pièces de rechange avec « seulement » 20 000 références, mais 86 % de la valeur sur stock et de la surface occupée sont absorbées par les 4 % restants. Parallèlement, Renault remet au goût du jour les pièces de réemploi avec son système de vente en ligne Precis, monté avec Indra et Sidexa.

L’objectif annoncé est d’éviter le départ à la casse des véhicules accidentés entrant juste dans la case « économiquement irréparable », soit 1 500 véhicules par an. « Notre solution "Sauver votre auto" permettra au réparateur de proposer des pièces de réemploi s’il voit qu’en pièces de rechange neuves il ne passe pas. Dès que Precis tournera partout, nous l’interfacerons avec nos outils SAV », explique Philippe Peigney, directeur de l’après-vente de Renault. (ZEPROS novembre 2013)

Alexandra Frutos