Renault prévoit une baisse de 18 % du marché automobile turc

Renault estime que le marché automobile turc devrait enregistrer une baisse de 18 % en 2013, à 700 000 unités, en raison de la hausse de la fiscalité sur les ventes de véhicules et de la dépréciation de la lire turque. Pour pallier les effets de cette dépréciation, Renault a d’ailleurs augmenté les tarifs de ses modèles de 10 % ce mois-ci, indique Ibrahim Aybar, directeur de Renault Mais, la filiale turque du constructeur.

Renault a exporté 80 % de sa production turque en 2013 et pourrait encore accroître cette part si le déclin de la monnaie locale se poursuivait, a par ailleurs prévenu M. Aybar. L’usine de Bursa continuera cette année à fonctionner avec trois équipes de production. (BLOOMBERG 27/1/14)

Alexandra Frutos