Renault ne remet pas en cause ses projets de développement en Chine

Le président de Renault Carlos Ghosn a déclaré le 15 septembre que la situation économique en Chine ne remettait pas en cause les projets de développement du groupe dans le pays. « De tous les constructeurs européens, le constructeur qui est le moins inquiet de ce qui se passe en Chine, c'est bien Renault », a-t-il affirmé au premier jour du Salon de Francfort. « Nous avons devant nous un marché de plus de 20 millions de voitures [neuves par an], ce n'est absolument pas un sujet de préoccupation, au contraire, c'est un sujet d'optimisme puisqu'il y a plein d'opportunités pour Renault, même dans un marché qui croît moins que ce qu'on avait prévu », a expliqué le dirigeant. (AFP)

Alexandra Frutos