Renault mise sur le Koleos pour s’imposer sur le segment D-SUV

Avec le nouveau Koleos, Renault ne vient pas uniquement enrichir sa gamme de véhicules de loisir et de véhicules métis (qui comprend déjà des modèles emblématiques tels que le Captur, le Kadjar et l'Espace), mais il comble un manque entre le Kadjar et l'Espace. Le nouveau Koleos affiche en effet une longueur de 4,67 mètres, soit plus que le Kadjar (4,45 m) et moins que l'Espace (4,85 m). « Contrairement à son prédécesseur, qui était positionné entre les segments C et D, le nouveau Koleos est résolument ancré dans le segment D », souligne Xavier Cousein, directeur du marketing produit France de Renault. Ses tarifs sont compris entre 29 900 et 43 400 euros.

Depuis 2014, le segment D-SUV ne cesse de progresser en Europe (environ 250 000 unités en 2014, 300 000 en 2015, 350 000 en 2016 et sans doute 400 000 en 2017). En France, il a fait l'objet de 51 000 immatriculations en 2016 et c'est Nissan qui s'est accaparé la plus grosse part de ce marché avec le X-Trail.

Procédant de ce dernier modèle et exploitant l'architecture modulaire CMF-C/D commune à plusieurs modèles de l'Alliance Renault-Nissan (X-Trail, Qashqai, Espace, Talisman et Kadjar), le Koleos doit représenter quelque 10 000 immatriculations en année pleine en France. « Nous devrions pouvoir faire au moins aussi bien que le Nissan X-Trail », confirme Xavier Cousein.

Le nouveau Koleos ne propose que deux moteurs diesel. Le premier est un bloc 1.6 dCi développant 130 ch, couplé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports, et le second est un bloc 2.0 dCi d'une puissance de 175 ch, couplé soit à une boîte de vitesses manuelle à six rapports, soit à une boîte automatique X-Tronic. Avec le bloc 1.6, le véhicule est accessible uniquement en mode 4x2, et avec le bloc 2.0, aussi bien en 4x2 qu'en 4x4, les deux blocs répondant à la norme Euro-6b et étant tous deux équipés d'un dispositif de mise en veille Stop&Start, d'un FAP et d'un piège à NOx. « Dans le segment D-SUV, les ventes se font en diesel à 93 % au niveau des seules marques généralistes et à 97 % en y incluant aussi les marques Premium », note Xavier Cousein.

Le nouveau Koleos reçoit de série plusieurs équipements de sécurité et donne accès à quatre niveaux de finition (Life, Zen, Intens et Initiale Paris). Les ventes devraient se réaliser pour l'essentiel avec les niveaux de finition 3 et 4, la finition Initiale Paris ciblant spécifiquement le marché européen avec des signes distinctifs tels qu'une sellerie en cuir Nappa pleine fleur, des jantes en alliage de 19 pouces ou encore la présence d'un marquage extérieur Initiale Paris.

Dès le deuxième niveau de finition, les automobilistes bénéficient par ailleurs du système multimédia R-Link2. Cette solution permet de gérer plusieurs prestations du véhicule tels que la navigation ou encore les aides à la conduite depuis un écran de 7 ou 8,7 pouces, et elle est compatible avec les systèmes Apple CarPlay et Android Auto. La solution intègre par ailleurs l'application de relation client « My Renault ». « Nous avons prévu de lancer une nouvelle version de cette application à la rentrée et, bien sûr, elle comprendra aussi une déclinaison B-to-B, My Renault Pro », souligne Benoît Joly, directeur ventes et marketing véhicules connectés du groupe Renault. (JOURNALAUTO.COM 12/6/17)

Alexandra Frutos