Renault intègre le point de vue des femmes dans la conception des véhicules

A la suite d’un projet visant à intégrer la vision des femmes dans la conception des véhicules, lancé dans le cadre du réseau interne women@renault à l’initiative de Valérie Brusseau, responsable conception architecture et industrialisation nouveau véhicule chez Renault, le constructeur modifie son cahier des charges pour inclure les conclusions de ces travaux.

« En tant que femme dans la conception automobile, et compte tenu du poids des femmes dans la décision d’achat, il m?a paru opportun de regarder comment mettre de la génétique féminine dans les autos. Nous avons lancé un groupe de travail au sein du réseau women@renault pour étudier ce que nous pourrions apporter en tant que femmes », explique Mme Brusseau. Ce groupe multiculturel, composé d’hommes et de femmes représentant l’ensemble des métiers, a fonctionné un peu comme un groupe transverse et défini « le portrait-robot de la voiture idéale vue par les femmes ». Cette démarche ne vise cependant pas à définir le véhicule idéal fait par les femmes et pour les femmes. « Nous n’avons pas voulu tomber dans cet écueil. Il s’agit de confronter la définition du véhicule à un nouvel angle de vue et, par exemple, de tenir compte de la sensibilité des femmes aux besoins des enfants ou des personnes âgées. Les critères que nous avons définis sont universels, même si ce sont des critères qui parlent plus aux femmes qu’aux hommes », explique Mme Brusseau.

Pour définir ce portrait-robot, deux enquêtes ont été réalisées, l’une en interne auprès des membres du réseau women@renault (qui compte 4 500 membres dans 12 pays avec 20 % d’hommes), l’autre en externe par le département « Connaissance clients ». « Nous avons retrouvé dans l’étude externe des résultats qui matchaient avec notre enquête interne », souligne Valérie Brusseau. « Ce deuxième angle de vue a donné du crédit à notre démarche », ajoute-t-elle.

D’après le portrait-robot qui a été mis en évidence, un véhicule doit être pratique et intuitif, robuste et bien pensé, il doit donner un sentiment de sécurité et permettre la personnalisation dans l’esprit mode et décoration intérieure.

« Ce projet a été présenté en comité exécutif à M. Ghosn en mars et a été approuvé comme apportant une valeur ajoutée pour l’entreprise et participant à l’augmentation des ventes. Nous sommes en phase de déploiement », explique Mme Brusseau. Les conclusions de ces travaux, qui ont défini des éléments objectifs attendus par une majorité des clients, vont donc être intégrées dans les processus de conception de Renault. (AUTOACTU.COM 21/10/14)

Alexandra Frutos