Renault fait appel au CEA pour sécuriser les batteries des véhicules électriques

Renault fait appel au CEA (Commissariat à l’énergie atomique) pour sécuriser les batteries lithium-ion de ses véhicules électriques. Pour tester leur fiabilité, le CEA vient de mettre en service des installations pyrotechniques sur son site de Monts, près de Tours (projet Lavoisier), qui permettent de les placer dans des fours, puis de les percer ou de leur envoyer une surcharge, afin de mesurer les effets néfastes dus aux dégagements gazeux. Outre les réactions combinées des gaz, des capteurs et caméras évaluent le comportement des batteries en cas d’incendie, la déformation des matériaux, leur résistance et leur durée de fonctionnement.

Le projet Lavoisier, prévu pour la période 2013-2020, nécessite un investissement de 120 millions d’euros et mobilise 70 chercheurs. D’ici à 2020, le CEA prévoit de construire deux autres bâtiments résistant aux explosions pour poursuivre ses essais. (ECHOS 29/11/13)

Alexandra Frutos