Renault fabriquera des BlueCar pour Bolloré dans son usine de Dieppe

Renault et le groupe Bolloré ont signé un accord prévoyant que les prochaines BlueCar utilisées notamment pour Autolib? seront fabriquées progressivement à Dieppe (Seine-Maritime) à compter du second semestre de 2015. La BlueCar était jusqu’ici intégralement assemblée en Italie, dans une usine détenue initialement avec Pininfarina, designer du véhicule.

L’accord, qui avait fait l’objet d’un protocole en septembre 2013, devait être détaillé ce matin par Carlos Ghosn, président de Renault et de Nissan, et par Vincent Bolloré, président du groupe éponyme. Il prévoit également la conception de la prochaine BlueCar à trois places au Technocentre de Renault, ainsi que la production de ce modèle à Dieppe, et la création d’une coentreprise qui serait détenue à 70 % par Bolloré et à 30 % par Renault dans l’autopartage. L’accord prévoirait par ailleurs la présence de véhicules électriques Renault - Zoé et Twizy - dans la flotte de véhicules en libre-service exploitée par le groupe Bolloré à Lyon (Bluely) et Bordeaux (BlueCub).

Le partenariat entre ne concerne pas les batteries, les deux groupes ayant pris des chemins très différents. Bolloré continue à utiliser des batteries «lithium-métal-polymère» dites solides, fabriquées notamment dans son usine bretonne. Pour ses propres véhicules électriques, assemblés à Flins, Maubeuge et en Espagne, Renault a opté pour des batteries liquides au lithium-ion dans le cadre de ses partenariats avec Nissan et NEC, d’une part, et LG d’autre part. (REUTERS 9/9/14)

Alexandra Frutos