Renault et Nissan ont économisé 5 milliards d’euros en 2016 grâce à leurs projets communs

Il y a la Nissan Micra assemblée à Flins, une usine historique du Losange, le Nissan Rogue fabriqué en Corée du Sud chez Renault, des pick-ups Nissan produits sur le site français de Cordobá, en Argentine. Il y aura bientôt le pick-up Alaskan de Renault monté chez Nissan à Barcelone et, sans doute, beaucoup de productions croisées dans les véhicules utilitaires. Pas à pas, les deux têtes de l'Alliance Renault-Nissan continuent de s'imbriquer. En 2016, les synergies réalisées ont représenté l'équivalent de 5 milliards d'euros, soit 16 % de plus que les 4,3 milliards d'économies de 2015. (Echos.fr)

Alexandra Frutos