Renault et Bolloré s’allient pour développer l’autopartage et la voiture électrique

Renault et le groupe Bolloré ont signé une lettre d'intention dans le cadre de laquelle ils étudieront « le développement commun des solutions d'autopartage et la mise en place de coopérations industrielles et commerciales dans le domaine des véhicules électriques ».

Cet accord s’articule autour de trois axes : la commercialisation conjointe de solutions d'autopartage, la fabrication du modèle BlueCar - qui équipe notamment le système Autolib? - en France, et la conception et l'industrialisation d'un véhicule à trois places équipé d'une batterie Bolloré.

Dans le domaine de l'autopartage, Renault et Bolloré vont « étudier la création d'une société commune dont l'objet sera de conquérir et d'installer de nouveaux projets » en France et à l'international. « D'ores et déjà, Renault pourrait rejoindre le groupe Bolloré dans le capital de Bluely (Lyon) et Bluecab (Bordeaux) », soulignent les deux partenaires.

Bolloré a également annoncé le 12 septembre s'être allié à la Compagnie Nationale du Rhône (CNR), adossée à GDF-Suez, pour l'approvisionnement et le stockage d'électricité : la CNR rentrera à hauteur de 5 % dans le capital de Bluely, société qui opérera le système d'autopartage de véhicules électriques lyonnais à partir du mois d'octobre, précisant qu'elle « fournira à ce service son électricité qui est 100 % renouvelable ».

Concernant la petite voiture BlueCar, les deux groupes vont « étudier le transfert de certaines fabrications dans l'usine de Dieppe du groupe Renault ainsi que la fourniture par ce dernier de pièces et de composants ».

Enfin, Renault et Bolloré vont travailler à la conception d'une voiture électrique de trois places et 3,1 mètres de long. En effet, les trois-quarts des locations d'Autolib? se font avec un maximum de trois passagers à bord. Cette voiture pourrait être équipée d'une batterie Bolloré de 20 kWh lui octroyant une autonomie de plus de 200 kilomètres. Les deux groupes vont « étudier le soutien que pourrait apporter Renault au groupe Bolloré pour la conception, le développement et l'industrialisation » de ce modèle. (AFP 12/9/13, AUTOACTU.COM, ECHOS, FIGARO, LIBERATION, PARISIEN 13/9/13)

Alexandra Frutos