Renault estime que les véhicules électriques sont « clairement » l’avenir de l’industrie automobile

Le marché mondial des véhicules électriques n’a pas crû aussi rapidement que Renault l’avait espéré ces dernières années, mais ces véhicules sont « clairement » l’avenir de l’industrie automobile, a affirmé le directeur des véhicules électriques du constructeur Gilles Normand, lors du Congrès Automotive News Europe organisé le 21 juin.

En 2011, le président de Renault et de Nissan Carlos Ghosn avait prévu que l’Alliance serait capable de produire 500 000 modèles électriques en 2013. Or, en 2016, les ventes mondiales de tous les fabricants de véhicules électriques et hybrides rechargeables n’ont atteint que 465 000 unités environ. L’Alliance est toutefois leader de ce marché avec les Renault Zoé et Nissan Leaf. M. Normand a relevé un certain nombre de tendances technologiques et législatives, notamment les lois relatives à la qualité de l’air et aux émissions polluantes. Il a cité le phénomène d’« airpocalypse », qui est déjà une réalité en Chine et qui pousse le gouvernement à encourager la mise en circulation de millions de véhicules à zéro émission. Le gouvernement indien a lui aussi annoncé des investissements massifs avec l’objectif d’atteindre 100 % de véhicules électriques d’ici à 2030. « Les véhicules électriques sont une bonne réponse à court terme pour les émissions de particules et une solution à long terme pour le climat et les émissions de CO2, aux côtés d’une production d’énergie plus propre », a déclaré M. Normand. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 21/6/17)

Alexandra Frutos