Renault est le constructeur le plus visible sur les médias et réseaux sociaux

Linkfluence, société française spécialisée dans l'écoute du web, propose des solutions de suivi, d’analyse et d’activation des médias sociaux. « Nous avons développé un logiciel qui permet d’assurer une veille exhaustive, c'est-à-dire suivre plus de 300 millions de sources. Pour nos 250 clients, nous recueillons ainsi chaque jour plus de 100 millions de données », explique Guilhem Fouetillou, cofondateur de Linkfluence, dont l’objectif est d’aider les grandes marques à savoir où l’on parle d’elles et comment elles sont perçues, en temps réel, d’analyser les attentes des clients, de saisir les opportunités de prise de parole et d’intervenir rapidement en cas de mauvais « buzz ».

Linkfluence a mesuré la visibilité des marques automobiles sur le web français au cours de 9 premiers mois de l’année. Pendant cette période, leur présence a été mesurée sur tous les supports, articles en ligne, commentaires, avis, blogs, forums, réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, etc.). Renault se classe en tête, avec 143 361 retombées, dont 38 % sur les réseaux sociaux, 30 % sur les forums et moteurs d’avis, 18 % sur les médias en ligne, 9 % sur des sites internet autres, et 6 % sur les blogs. Le constructeur devance BMW, qui a enregistré 139 878 retombées, dont une très forte présence sur les forums et moteurs d’avis (46 %) et moindre sur les réseaux sociaux (37 %), les médias en ligne (8 %) et les blogs (3 %). En troisième position, Peugeot a généré 137 886 retombées, essentiellement sur les forums et moteurs d’avis (41 %) et les réseaux sociaux (39 %).

Ces trois marques ont une large avance sur les autres, la quatrième, Audi, pointant loin derrière, avec 96 633 retombées, essentiellement (51 %) sur les réseaux sociaux et dans une moindre mesure sur les forums (29 %). Deux autres marques de haut de gamme suivent, Mercedes et Ferrari, avec respectivement 95 622 et 87 927 retombées. Toutes deux se distinguent par une forte présence sur les réseaux sociaux (respectivement 44 % et 50 %), de nombreux articles de presse (19 % et 16 %) et une moindre visibilité sur les forums et moteurs d’avis (19 %).

On parle moins de Citroën (78 356 retombées) que de Ferrari sur la toile, « mais si l’on prenait également en compte le nom des modèles et la marque DS, la volumétrie de Citroën serait bien supérieure », souligne M. Fouetillou.

Le cas de Volkswagen est aussi caractéristique : 11ème marque du classement, elle ne compte que 44 329 retombées, soit moins que Ford (74 079), Porsche (57 818) et Nissan (51 096), « très souvent associée à son modèle Qashqai ». Les erreurs d'orthographe, voire son abréviation en VW ou VAG peuvent être en cause, ainsi que l’usage fréquent du nom des modèles, Golf ou Polo, sans référence à la marque. Seuls les médias font l’effort de citer la marque, Volkswagen réalisant la plus forte pénétration des constructeurs sur cette source (21 %), contre 35 % sur les réseaux sociaux et les forums (29 %). (AUTOACTU.COM 3/11/14)

Alexandra Frutos