Renault envisage de retourner en Iran lorsque les sanctions seront levées

Le président de Renault Carlos Ghosn a déclaré le 23 janvier au Forum économique de Davos que le groupe envisageait de retourner en Iran une fois que les sanctions économiques pesant contre le pays seraient levées. Il a estimé que le marché automobile iranien devrait alors croître d’au moins 50 %. (Bloomberg)

Alexandra Frutos