Renault a recruté 1 200 salariés en CDI en six mois

Renault a recruté en six mois 1 200 salariés en CDI, anticipant largement l'objectif fixé par l'accord d'entreprise triennal signé en janvier avec trois syndicats. En échange d'une flexibilité accrue dans l'organisation du travail, le constructeur aux 38 000 salariés (division automobile) s'est engagé à réaliser 3 600 embauches d'ici à fin 2019 (1 800 en 2017) et à réduire de moitié le nombre d'intérimaires.

L'accord signé avec la CFE-CGC, la CFDT et FO prévoyait aussi de favoriser un dialogue social plus poussé dans les usines et des dispositifs donnant la parole aux salariés pour améliorer la qualité du travail.

Le recours à l'intérim « reste élevé » dans les usines en raison d'une « activité industrielle très soutenue », indique le directeur des ressources humaines pour la France, Tristan Lormeau. Mais il note « plutôt une stabilisation à la baisse », avec 9 200 personnes en intérim, contre 9 600 fin janvier. « Les recrutements vont contribuer à diminuer la part des intérimaires » à moyen terme, prévoit-t-il, soulignant que « 80 % des ouvriers » embauchés sont des ex-intérimaires du groupe. (AFP 25/7/17)

Alexandra Frutos