Renault Trucks prolonge l'autonomie de son Maxity électrique avec une pile à hydrogène

Renault Trucks s'est associé à La Poste pour tester, pour la première fois en Europe, un véhicule électrique avec un prolongateur d’autonomie fonctionnant à l’hydrogène.

A partir de la mi-février, et pendant un an, un Maxity électrique de 4,5 tonnes intégrant une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène, développée par Symbio FCell, sera testé en conditions réelles d’exploitation. Le véhicule sera utilisé dans les environs de Dole (Franche-Comté) pour une tournée de collecte de courrier et de colis, d'environ 70 km.

"Lorsque le véhicule roule, le moteur électrique est alimenté par deux sources d’énergie complémentaires. La pile à combustible permet de délivrer une puissance maximale de 20kW et, au-delà, ce sont les batteries qui fournissent le complément de puissance nécessaire. A l’arrêt, la pile à combustible permet de recharger la batterie si besoin", détaille Christophe Vacquier, chef de projet.

Le véhicule, aux couleurs de La Poste, verra ainsi son autonomie portée à 200 km, dont 100 km seront assurés grâce aux batteries et 100 km grâce à la pile. Les quatre packs batteries, intégrés dans le véhicule, affichent un poids total de 400 kg, tandis que les deux réservoirs d’hydrogène représentent 75 litres chacun. Le temps de recharge complet (comprenant la phase d’équilibrage des batteries) est estimé à sept heures.

Cette première expérimentation européenne témoigne de la volonté de La Poste et de Renault Trucks de faire émerger une filière transport hydrogène française. "Notre volonté à travers ce projet est de soutenir les métropoles européennes dans la limitation des émissions polluantes et sonores, en testant des véhicules innovants, qui soient à la fois zéro émission et dans un futur proche économiquement viables pour nos clients", explique Karine Forien, directrice de la stratégie efficacité énergétique chez Renault Trucks.

Depuis près d’un an, en Franche-Comté, La Poste teste déjà des véhicules propres fonctionnant à l'hydrogène, dans le cadre de la collecte et de la distribution du courrier et des colis par les facteurs. (JOURNAL DE L'AUTOMOBILE 24/2/15)

Juliette Rodrigues