Renault-Nissan vise la troisième place du classement mondial des constructeurs d’ici à 2018

Dans un entretien accordé à AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (9/3/15), le président de Renault et de Nissan Carlos Ghosn annonce que l'Alliance vise la troisième place du classement mondial des constructeurs d’automobiles d’ici à 2018. « Le numéro trois [General Motors avec 9,9 millions de véhicules en 2014] est à 1,4 million d’unités devant nous, mais dans cette industrie, bien des choses peuvent se passer en trois ans », souligne le dirigeant, ajoutant que l’Alliance n’a pas besoin d’un nouveau partenaire pour atteindre son objectif. M. Ghosn indique par ailleurs que la coopération avec Daimler se porte très bien et que de nouveaux projets sont mis en ?uvre avec le groupe allemand.

Interrogé sur les perspectives de l’Alliance, M. Ghosn explique que, pour Nissan, le plus gros défi consiste à devenir plus haut de gamme et de développer pour cela la marque Infiniti. A l’extrême opposé de la gamme, Nissan étudie avec soin Dacia pour essayer de dupliquer son succès avec sa marque Datsun. Pour Renault, le principal défi concerne son expansion géographique. « La première étape consiste à réellement entrer sur le marché chinois, où nous prévoyons d’atteindre une part de marché de 3 %, soit environ 600 000 unités par an, contre environ 30 000 unités que nous importons actuellement. La deuxième étape suppose de créer une gamme de modèles d’entrée de gamme pour les marchés émergents. Une autre étape pour Renault consiste à élargir sa gamme de produits », explique le dirigeant.

Alexandra Frutos