Renault-Nissan poursuit sa stratégie de développement dans les pays émergents

Carlos Ghosn a déclaré que l’entrée de Nissan en Birmanie n’était qu’une étape supplémentaire de sa stratégie visant à s’implanter sur les marchés en développement, au-delà des pays Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). L’Alliance s’est lancée en campagne pour s’assurer des positions dans les pays à fort potentiel économique, comme la Birmanie donc, mais aussi le Mexique, l’Indonésie, la Russie et les pays africains. Elle estime déjà être le deuxième groupe automobile en Afrique, et elle cible maintenant les marchés sub-sahariens, a expliqué M. Ghosn. (Dow Jones)

Alexandra Frutos