Renault-Nissan équipe la centrale de Civeaux en véhicules électriques

La centrale nucléaire de Civaux compte désormais cinquante salariés qui utilisent régulièrement une Nissan Leaf ou une Renault Zoé. « Un des responsables du site a décidé il y a quelques années qu'il convenait peut-être de proposer des véhicules électriques à ses collaborateurs dans la mesure où ils habitent en moyenne à cinquante kilomètres de leur lieu de travail », explique Brice Fabry, directeur véhicules électriques et écosystèmes de Nissan West Europe. « Aussi, après un test réussi, nous avons scellé un partenariat avec la centrale », ajoute-t-il. Le partenariat en question permet aux salariés d'acquérir ou de louer un véhicule électrique Renault ou Nissan, les Leaf faisant très majoritairement l'objet de contrats de LLD de 24 ou de 36 mois auprès de la Diac. « Inclus l'entretien, le loyer moyen est d'environ 200 euros », poursuit M. Fabry.

Renault espère que d'autres salariés du site ? qui est équipé aujourd'hui d'une seule borne de recharge rapide, mais qui en comptera rapidement une seconde ? s'équiperont en V.E., plus de 1 000 personnes travaillant à Civaux.

Son partenaire Nissan a dupliqué le partenariat qu'il vient de sceller avec la centrale nucléaire avec les groupes Auchan et Ikea. Ces dernières années, il a déployé des centaines de bornes de recharge rapide chez ces deux enseignes, en partenariat avec DBT. « Tout ou partie de leurs salariés peuvent aussi être intéressés par des V.E. », souligne Brice Fabry. Le responsable prévoit que Nissan verra ses ventes de véhicules électriques doubler cette année en France, fort de l'entrée en vigueur des superbonus et d'un très bon début 2015. « Sur les trois premiers mois de l'année, elles ont déjà doublé », souligne-t-il. Et cela a aussi été le cas sur l'ensemble du Vieux Continent. L'an dernier, la seule Leaf a été écoulé à 1 604 unités en France et à 14 385 unités en Europe, rappelle le JOURNALAUTO.COM (8/4/15).

Alexandra Frutos