Recours de l’Union des loueurs professionnels contre Autolib?

L’Union des loueurs professionnels (Ulpro) a déposé un recours contre l’accord trouvé en novembre 2012 pour que le service d’autopartage de voitures électriques Autolib? garde son nom. La justice avait condamné la Ville de Paris l'an dernier à renoncer au nom d'Autolib' à la suite d'une plainte d'Europcar qui y voyait une contrefaçon de sa propre marque « Autoliberté ». Les parties prenantes avaient fini par s'entendre et l'accord trouvé prévoyait que la Ville de Paris mène des campagnes de publicité communes au profit d'Autolib' et d'Europcar et que la société Autolib' fasse la promotion d'une offre Autoliberté d'Europcar. En échange, Europcar avait renoncé à faire appliquer la décision de justice et la marque Autolib' était devenue la propriété exclusive de Paris. « Ce n'était pas à la mairie de Paris de conclure un accord avec Autocar mais au syndicat mixte Autolib' », estime l’Ulpro. (AFP 23/4/13, ECHOS 24/4/13)

Alexandra Frutos