Réaction mitigée des transporteurs à la révision des poids et dimensions des camions

L'IRU (Union internationale des transports routiers) donne sa lecture de la révision des poids et dimensions des camions présentée le 16 avril (directive 96/53/CE). De manière générale, les transporteurs approuvent la volonté de la Commission de rendre les camions plus « verts » et plus sûrs, et apprécient la clarification fournie par le législateur à propos de l'autorisation du trafic transfrontalier des mégacamions entre deux pays consentants.

L'association regrette toutefois que la Commission n'ait relevé le poids des autobus et autocars à deux essieux que d'une tonne seulement (de 18 à 19 tonnes pour le transport transfrontalier) pour contrebalancer le poids d'éléments de sécurité ou écologiques, sans pour autant augmenter la capacité de chargement de ces véhicules. Les transporteurs auraient souhaité que la Commission fixe la limite à 19,5 tonnes pour ces véhicules.

L’IRU critique aussi la volonté de la Commission d'installer des capteurs de poids électroniques afin de lutter contre la fraude. Le délégué général de l'association auprès de l'Union européenne, Michael Nielsen, explique qu'avant de les généraliser, « des tests rigoureux doivent être effectués pour prouver leur efficacité ». L'IRU insiste par ailleurs pour que les données électroniques ne soient pas utilisées dans le cadre d'un contrôle à distance. (EUROPE 19/4/13)

Alexandra Frutos