Rappels de véhicules : des sanctions se profilent contre Fiat Chrysler

A l’issue d’une audition publique le 2 juillet sur la façon dont Fiat Chrysler a mené 23 opérations de rappel couvrant plus de 11 millions de véhicules depuis 2013 (voir les revues de presse des 19/5 et 19/6/15), Mark Rosekind, l’administrateur de la NHTSA (agence américaine en charge de la sécurité routière), a laissé prévoir des sanctions contre le constructeur.La NHTSA doit boucler son enquête sur ces rappels le 17 juillet et elle pourrait prendre des sanctions contre Fiat Chrysler dans les jours qui suivront, a indiqué M. Rosekind. Si l'agence conclut que que le constructeur a manqué à ses obligations, elle pourrait lui infliger de lourdes amendes et l'obliger à rembourser ou à remplacer des véhicules qui ont été rappelés. Elle pourrait en outre transmettre le dossier au Département américain de la Justice en vue de poursuites pénales. (AUTOMOTIVE NEWS 2/7/15)

Frédérique Payneau