RCI Banque poursuit la diversification de son refinancement avec la collecte d’épargne au Royaume-Uni

A fin 2014, la collecte de dépôts de RCI Banque atteignait 6,5 milliards d’euros, soit près de 26 % de son encours productif moyen (25,4 milliards d’euros l’an dernier), avec une activité déployée dans trois pays : la France (lancée en 2012), l’Allemagne (2013) et l’Autriche (2014). Le lancement effectué hier au Royaume-Uni marque une nouvelle étape dans cette stratégie de diversification de son refinancement, la première dans une autre monnaie que l’euro avec la livre sterling.

Pour lancer cette nouvelle offre, RCI Banque a créé une succursale, RCI Bank, sa structure RCI Financial Services étant autorisée pour le crédit à la consommation mais pas pour la collecte de dépôts. « Nous avons eu pour ce lancement un intérêt assez fort de la part des médias et un accueil positif. Toutes nos analyses laissent penser qu’il n’y a pas de raison que cette offre ne se développe pas. Le marché britannique représente plus de 1 000 milliards de livres sterling d’épargne avec une croissance de 5 % par an sur les 8 dernières années et une propension forte à la souscription en ligne », explique Alice Altemaire, directrice financière de RCI Financial Services et RCI Bank. « Au Royaume-Uni, les conditions règlementaires permettent l’ouverture en ligne et nous estimons que 85 % des comptes seront ouverts avec des justificatifs en ligne », ajoute-t-elle.

Le compte de dépôts à vue lancé en Grande-Bretagne est rémunéré 1,5 % (la première année, 0,5 % ensuite), pour des dépôts entre 100 et 1 million de livres sterling avec une épargne disponible sans frais, ni période de préavis. « Ce taux de 1,5 % nous permet d’être le meilleur taux du marché anglais, en tête des comparateurs. Les publications du gouvernement estiment que 160 milliards sont rémunérés en dessous de 0,5 %, ce qui nous donne un potentiel de clients importants », souligne Mme Altemaire.

Cette épargne sera utilisée pour le financement des dossiers de crédit pour des véhicules des marques Renault, Dacia, Nissan et Infiniti au Royaume-Uni. Ce pays était en 2014 le troisième marché européen de RCI Banque (derrière la France et l’Allemagne) et le quatrième mondial (derrière le Brésil). Surtout, ce marché est en forte croissance, tiré d’une part par la hausse des ventes de Renault, Nissan et Dacia (cette dernière marque lancée en 2014) et la hausse de son taux d’intervention. La production financière de RCI a ainsi progressé de 24 % au Royaume-Uni en 2014 (avec l'équivalent de 1 288 millions d'euros) et elle poursuit sa croissance depuis le début de cette année. « Nous avons un objectif de croissance à deux chiffres en 2015 et en 2016 avec le lancement de nouvelles activités comme la LLD, que nous avons internalisée, ou le développement du VO », explique Alice Altemaire. (AUTOACTU.COM 9/6/15)

Alexandra Frutos