RCI Banque diversifie son refinancement

Après la France (en 2012), l'Allemagne (en 2013) et l'Autriche (2014), RCI Banque va élargir sa collecte de dépôts à un quatrième pays cette année, a annoncé Dominique Thormann, président de la captive de Renault, en marge de la présentation des résultats annuels.

De 4 % en 2012, les dépôts représentaient 25 % de l'encours fin 2014, RCI Banque étant en bonne voie pour atteindre la cible de 30 % fixée pour 2016. L'an passé, le montant des dépôts a crû de près de 50 %, à 6,5 milliards d'euros, répartis à hauteur de 1,8 milliard en France, 400 millions en Autriche et 4,3 milliards en Allemagne.

La stratégie de RCI Banque porte sur une diversification de son refinancement. Outre les dépôts, la captive a eu recours à diverses sources telles que l'allongement de la maturité de sa dette via une émission obligataire à 7 ans pour 500 millions d'euros. Elle a également lancé des emprunts en livres sur le marché anglais, tandis que les filiales en Argentine, au Brésil, au Maroc et en Corée du Sud ont procédé à des émissions sur leur marché domestique.

Dans un environnement difficile, RCI Banque a vu son produit net bancaire reculer de 0,9 % en 2004, à 1,2 milliard d'euros, pour un résultat avant impôts en baisse de 9,4 %, à 674 millions. Sur le plan commercial, "nous avons connu une année dynamique", se félicite Gianluca De Ficchy, directeur général de RCI Banque. Le nombre de nouveaux dossiers a augmenté de 7,3 %, à 1 245 000, pour un montant de 12,6 milliards d'euros.

La part des véhicules vendus par les marques de l'Alliance financés par RCI Banque (taux d'intervention) a progressé de 0,6 point en 2014, à 35,2 %. (AGEFI 19/2/15)

Juliette Rodrigues