RCI Banque augmente en France le taux de son livret rémunéré

RCI Banque, filiale financière de Renault, vient de relever de 1,5 % à 1,7 % le taux de rémunération pour la France de son livret d'épargne Zesto, lancé en 2012. « Avec notre nouveau taux, nous nous positionnons comme la meilleure offre pour le taux de base. Nous pensons que nous ne connaîtrons plus de ?pic’ de collecte, mais plutôt une progression régulière », indique Daniel Rebbi, directeur commercial de RCI Banque. De fait, « à 1,70 %, le livret Zesto affiche le meilleur rendement du marché et distance le livret Distingo de PSA Banque (1,5 %) et le livret Hello (1,4 %) », souligne le baromètre Cbanque. Reste à savoir comment réagiront les livrets concurrents, dont de nombreuses offres expirent mi-septembre, remarquent LES ECHOS (9/9/15).

Depuis plusieurs mois, les financements de véhicules - par le biais de crédits classiques, mais aussi au travers de formules de location avec option d'achat - connaissent des progressions à deux chiffres. Les « captives automobiles » - RCI Banque, mais aussi PSA Finance, la banque du groupe PSA - ont besoin de diversifier leurs sources de financement pour ne pas trop dépendre d'une source unique qui pourrait se tarir - comme l'a démontré la crise financière.

La collecte d'épargne auprès du grand public est ainsi récemment venue s'ajouter aux sources traditionnelles que sont les marchés et les financements bancaires. « C'est un équilibre fin qu'il faut trouver. En rémunérant davantage le livret, nous collectons plus d'épargne et recourrons moins aux marchés ... qui, du coup, ont tendance à nous prêter dans de meilleures conditions », explique M. Rebbi.

Au total, chez RCI Banque, l'épargne (sur livret et sur compte à terme) atteignait à la fin du premier semestre 7 milliards d'euros d'encours, représentant 25 % de l'endettement, contre 21 % un an plus tôt. La tendance est similaire chez PSA Finance, où les dépôts bancaires représentaient 1,8 milliard d'euros, soit 20 % des financements. L'année précédente, leur part n'était que de 10 %.

Alexandra Frutos