RCI Banque a augmenté son activité avec Dacia et Nissan au premier semestre

En dépit d’un recul de ses financements de 7 % en France au premier semestre, à 148 000 dossiers de financement, RCI Banque a limité sa baisse d’activité dans le monde à 1,7 %, à 501 100 dossiers (dont 93 600 dossiers VO, en hausse de 8,6 %), en augmentant nettement son taux d’intervention sur les ventes de véhicules neufs de Dacia et Nissan et en développant les financements de véhicules d’occasion.

La filiale financière de Renault a bien résisté en Europe sur les six premiers mois de l’année (+ 1 %), totalisant 383 400 dossiers. Son taux d’intervention VN a gagné 1,3 point, à 35,5 % des immatriculations, grâce à de fortes progressions chez Dacia (34,8 %, + 3 points) et Nissan (31,3 %, + 3,7 points), qui se rapprochent un peu plus de Renault (37,1 %, + 0,8 point).

Au total, RCI Banque aura accordé pour 5,5 milliards d’euros de financements sur six mois (- 1,5 %), stabilisant son encours à la fin du semestre à 25,8 milliards d’euros (+ 1,6 %), dont 7,6 milliards d’euros de financement des stocks de son réseau (+ 13,4 %), en anticipation des fermetures estivales d’usines. Son produit net bancaire s’est établi à 604 millions d’euros, en baisse de 5,2 %, en raison de la hausse de ses coûts de distribution à l’international et de ses dépenses de frais de fonctionnement pour soutenir l’essor de la région Amériques. Son coût du risque clientèle est resté stable à 0,5 % de l’encours productif moyen. Son résultat avant impôts atteint ainsi 380 millions d’euros (-5,4 %).

L’établissement a diversifié ses sources de financement avec son offre d’épargne. Les dépôts collectés en France et en Allemagne au cours du premier semestre dépasse 1,6 milliard d’euros et le cumul des dépôts atteint 2,6 milliards, soit environ 10 % des encours de RCI Banque. Son objectif est de disposer de dépôts représentant 20 % à 25 % de ses encours d’ici à la fin de 2016. (AUTOACTU.COM 26/7/13)

Alexandra Frutos