Punch-Strasbourg (ex-General Motors) augmente sa production de boîtes de vitesses

Le groupe belge Punch, sauveteur en 2013 de l'usine General Motors de Strasbourg (Bas-Rhin), a annoncé le 10 octobre qu'il allait augmenter de moitié sa production de boîtes de vitesses l'an prochain, avec l'intention de la doubler dans les trois ans. La cadence annuelle de production du site passera à 300 000 boîtes de vitesse d'ici à fin 2015, contre 200 000 actuellement, a indiqué Arnaud Baïlo, président de Punch Powerglide Strasbourg, la filiale locale de l'entreprise belge. Elle pourrait dépasser 400 000 unités en 2016 ou 2017, grâce à un investissement de « plusieurs dizaines de millions d'euros » restant toutefois à confirmer, a poursuivi M. Baïlo. Un tel niveau n'a plus été atteint sur le site depuis 2004, a-t-il rappelé.

L'usine deviendra bénéficiaire en dépassant le seuil de 200 000 boîtes, qui constitue son point d'équilibre financier, a indiqué le dirigeant. L'augmentation d'activité s'accompagne d'un basculement vers une majorité de boîtes automatiques à 8 vitesses, produites sur une nouvelle ligne inaugurée vendredi. La nouvelle ligne fournit pour l'instant exclusivement l'équipementier automobile allemand ZF, leader mondial des transmissions, a rappelé la direction de Punch.

La hausse de production générera des créations d'emplois qui pourraient aller jusqu'à 500 sur le site alsacien qui compte aujourd'hui 1 000 salariés, a indiqué Punch. « Mon souhait est que l'entreprise de Strasbourg compte 1 500 collaborateurs d'ici à la fin 2016 », a déclaré Guido Dumarey, président du groupe, lors de la cérémonie d'inauguration. (AFP 10/10/14)

Alexandra Frutos