Proposition de taxe à l’immatriculation des véhicules diesel : avis défavorable du Sénat

Début mai, des sénateurs écologistes ont déposé une proposition de loi visant à taxer les véhicules diesel neufs (500 euros, majorés de 10 % chaque année) pour « éradiquer le diesel du parc français ».
Cette proposition ne devrait pas passer le cap de l’adoption. La commission du Développement durable et de l’aménagement du territoire a en effet émis un avis défavorable, expliquant que « l'instauration d'une nouvelle taxe semble comporter davantage d'effets pervers que de conséquences vertueuses : coût social important pour les ménages les plus modestes, coût économique majeur pour la filière automobile, mauvais ciblage qui ne tiendrait pas compte de toutes les sources d'émissions de particules fines [?], les récents véhicules à essence à injection directe émettant également des particules fines ». (Autoactu.com)

Alexandra Frutos