Précisions sur les sanctions contre les constructeurs qui ne respecteraient pas les objectifs de réduction de la consommation

Le gouvernement chinois a indiqué qu’il allait mettre en places des mesures visant à punir les constructeurs ne respectant pas les objectifs de réduction de la consommation des véhicules (cf. revue de presse du 17/10/14). Ceux-ci ne seront pas autorisés à accroître leur production en Chine ni à augmenter le volume de véhicules qu’ils importent dans le pays.

La Chine a fixé comme objectif d’atteindre une consommation moyenne pour les voitures neuves de 6,9 l aux 100 km en 2015 et de 5,0 l aux 100 km d'ici à 2020.

Sur les 111 entreprises commercialisant des voitures particulières en Chine (à la fois chinoises et étrangères), 85 disent pouvoir atteindre ces objectifs.

En effet, les voitures produites localement consommation en moyenne 7,23 l aux 100 km l'an dernier. En diversifiant leur mix de modèles, les constructeurs produisant localement pourront donc facilement atteindre 6,9 l/100 km.

Toutefois, les importateurs font face à de plus grandes difficultés. En effet, la consommation moyenne des voitures neuves importées en 2013 s'établissait à 9,1 l aux 100 km.

Ainsi, l'an dernier 13 des 26 importateurs en Chine ont manqué leurs objectifs de consommation. Les sanctions devraient donc principalement affecter les importateurs.

La difficulté est accrue par la vision que se font les Chinois de l'automobile. Ils cherchent en effet des voitures performantes, qui soient un marqueur de statut social. De ce fait, la consommation du modèle n'est pas le principal critère de choix. (AUTOMOTIVE NEWS CHINA 24/10/14)

Cindy Lavrut