Précisions sur l’accord entre Renault et IDRO

Renault et la République islamique d'Iran ont signé en marge du Mondial de l'Automobile, à Paris, un « accord stratégique » portant sur la création d'une nouvelle société conjointe en Iran. L'objectif de cet accord est notamment de porter de 200 000 à 350 000 unités la capacité de production de véhicules de la marque au losange via une usine qui commencera à fonctionner en 2018, a précisé l'entreprise. Renault sera « actionnaire majoritaire » de cette coentreprise dont le partenaire sera « IDRO, fonds d'investissement et de rénovation de l'industrie en Iran », a indiqué le groupe français. De son côté, le ministre iranien de l'Industrie Mohammad Reza Nematzadeh, qui a lui-même signé l'accord à Paris avec le président de Renault Carlos Ghosn, a expliqué que l'accord de coentreprise prévoyait 60 % pour Renault et 40 % du côté iranien. (AFP)

Alexandra Frutos