Plus de 20 000 véhicules verts devraient être ajoutés aux flottes de transports publics de Pékin, Tianjin et Hebei

Plus de 20 000 véhicules verts devraient être ajoutés aux flottes de transports publics de Pékin, Tianjin et Hebei, suite à une législation mise en place par le Ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information, la Commission Nationale pour le Développement et la Réforme, le Ministère des Sciences et des Technologies et quatre autres agences gouvernementales. Cette législation prévoit également l'installation dans ces trois villes de 94 nouvelles stations de recharge et de 16 200 bornes de recharge. La région Pékin-Tianjin-Hebei est dotée d'un parc de 222 800 véhicules de transports publics, dont 53 900 autobus/autocars et 168 900 taxis. Selon les statistiques, dans cette région, 20 à 35 % des émissions de CO2 proviennent du trafic routier. L'introduction de 20 222 véhicules à énergies alternatives (électriques et hybrides rechargeables) permettrait donc de réduire la pollution atmosphérique.La législation prévoit qu'au moins 16 % de la flotte de transports publics de Hebei et au moins 5 % des flottes de Pékin et Tianjin seront constituées de véhicules verts. Dans un premier temps, 8 507 véhicules à énergies alternatives seront mis en circulation à Pékin, 6 000 à Tianjin et 5 715 à Hebei. Si les objectifs fixés par cette législation sont atteints, 130 000 tonnes de carburant seront économisées annuellement dans la région Pékin-Tianjin-Hebei d'ici à la fin de 2015, permettant une réduction des émissions de CO2 de 185 000 tonnes par an. (GASGOO.COM 23/10/14)

Cindy Lavrut