Plastivaloire atténue le recul de son activité

Plastivaloire, touché de plein fouet par la baisse d'activité des constructeurs d’automobiles français, a réussi à atténuer le recul de son activité au troisième trimestre de son exercice décalé (octobre-septembre). Entre avril et juin, son chiffre d’affaires s’est établi à 103,2 millions d'euros, en légère progression de 1,2 %. En revanche, son activité sur neuf mois a reculé de 8 %, à 298,3 millions d’euros.

Le plasturgiste, basée à Langeais (Indre-et-Loire), était tombé dans le rouge au premier semestre de son exercice décalé, ce qui l’avait obligé à lancer un plan de restructuration et à revoir à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année, à 390 millions d'euros, contre 400 millions espérés initialement.

Cette « inversion de la tendance par rapport aux six premiers mois de l'exercice », « conforte les objectifs annoncés du groupe d'un chiffre d'affaires de 390 millions d’euros et d'un résultat opérationnel positif sur l'ensemble de l'exercice 2012-2013 », indique Plastivaloire dans un communiqué. Il compte « prendre des parts de marché dans les zones les plus porteuses en Europe du secteur automobile, tout en s'attachant à maintenir une diversification sectorielle de l'ensemble de ses activités ».

Sur la période avril-juin, les activités liées au le secteur automobile ont représenté 73 % du chiffre d'affaires de Plastivaloire (en baisse de 5 points). Ne croyant pas à une amélioration à court terme du marché automobile, le groupe a décidé en juin de restructurer ses activités dans le secteur, en ouvrant un guichet de départ pour les salariés. (AFP 31/7/13)

Alexandra Frutos