Plastic Omnium veut doubler son chiffre d’affaires en Chine d’ici à 2016

Plastic Omnium vise un chiffre d’affaires en Chine de plus d’un milliard d’euros en 2016, contre 475 millions en 2012 (soit 10 % de ses ventes mondiales, contre 15 % pour la France). « Le marché chinois devrait croître, en production, de 8 % à 10 % par an. Nous souhaitons aller deux fois plus vite », déclare Jean-Michel Szczerba, directeur général délégué du groupe. « En Chine, seuls 75 % des réservoirs sont en plastique, contre 95 % en Amérique du Nord ou en Europe. Nous allons profiter de la substitution du métal vers le plastique », plus légers et plus fiables, complète Laurent Burelle, président.

L’équipementier prévoit de mettre en service sept nouvelles unités de production dans le pays d’ici à la fin de 2014, ce qui nécessitera un investissement de 200 millions d’euros sur deux ans. « Il faut seulement douze mois entre la prise de décision et la mise en activité d’un site en Chine, alors qu’ailleurs, c’est trois ou quatre ans », se félicite M. Burelle.

Plastic Omnium va aussi ouvrir en juin un nouveau centre de recherche et développement dans la région de Shanghaï, qui regroupera 400 personnes dans un premier temps et 700 en 2014.

Au total, le troisième équipementier français va investir 250 à 300 millions d’euros en Chine sur les quatre prochaines années, soit le quart de ses investissements mondiaux (1,2 milliard).

Plastic Omnium vient par ailleurs de racheter les 40 % du capital qu’il ne détenait pas encore dans sa coentreprise avec le groupe chinois Xieno dans les composites, pour un montant inférieur à 10 millions d’euros. (FIGARO, ECHOS 5/4/13)

Alexandra Frutos