Plastic Omnium prévoit une hausse du marché automobile mondial de 5 % dans les cinq prochaines années

Dans un entretien accordé au REVENU (2/8/13), le président de Plastic Omnium Laurent Burelle explique que, dans un futur proche, le fruit des investissements et des innovations du groupe, ainsi que la substitution du métal par le plastique, vont lui permettre de soutenir son rythme de croissance actuel. « Le marché automobile mondial va croître de 20 % dans les cinq prochaines années, passant de 80 à 96 millions de véhicules. La croissance moyenne sera donc de 4 % à 5 % par an. Les investissements industriels que nous engageons dans différentes parties du monde et nos innovations nous mettent en situation de progresser plus vite que le marché », déclare-t-il.

M. Burelle estime que, sur les 16 millions de véhicules supplémentaires qui seront produits dans le monde d’ici à cinq ans, 70 % seront fabriqués dans les Brics (Brésil, Russie, Inde et Chine) ». « Le marché américain va continuer à croître, mais il se stabilisera dès qu’il aura retrouvé le niveau des années 2007-2008, soit entre 16 et 17 millions de véhicules. En Europe, nous n’anticipons pas de reprise vigoureuse. Nous voyons un marché plutôt stable, marqué par de légères variations positives ou négatives suivant les années. C’est pour cette raison que nous investissons dans les régions à forte croissance. En Chine, où nous construisons de nouvelles usines, nous visons une croissance de 10 points supérieure à la production du pays, qui elle-même est attendue en progression annuelle de 8 % à 10 % sur les cinq prochaines années », ajoute-t-il.

Le montant des investissements de Plastic Omnium atteint cette année 300 millions d’euros, soit 6 % du chiffre d’affaires. « Et ces investissements sont basés sur des projets et des commandes existants », indique par ailleurs M. Burelle.

Alexandra Frutos