Pininfarina, qui menait depuis plusieurs mois...

Pininfarina, qui menait depuis plusieurs mois des négociations avec Mahindra & Mahindra en vue d’une reprise, a dû chercher d’autres partenaires, les cinq banques créditrices du carrossier italien ayant rejeté l’offre de ce candidat indien. Mais les repreneurs potentiels qui se sont ensuite manifestés ont également été écartés (un fonds d’investissement britannique, Tata Motors, BAIC et Bolloré). Chroniquement déficitaire depuis dix ans, Pininfarina a besoin de capitaux frais et ne parvient pas à signer avec un repreneur. (Echos)

Juliette Rodrigues